A LA UNE

Installation du conseil municipal et élection du maire et des adjoints

C'était le dimanche 24 mai dernier, à la maison communale

Image - A la uneImage - A la une

Image - A la uneImage - A la une

Image - A la uneImage - A la une

Recevoir nos newsletters

S'abonner

Collégien alerte SMS

S'abonner

social

 
Accueil Actualités [Commémoration] 8 mai 1945
[Commémoration] 8 mai 1945 PDF Imprimer Envoyer

[Commémoration du 8 mai 1945] Chaque année, c’est ensemble que nous célébrons la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe. Cette année, cette commémoration marque les 75 ans de la capitulation allemande. Coronavirus et confinement nous obligent à la célébrer autrement.

 

 

 

Dans le contexte de coronavirus et de confinement, nous vous invitons à commémorer autrement ce 75e anniversaire :

Si le chef de l’État a invité les Français à pavoiser leurs maisons, fenêtres ou balcons, le directeur de l’école des Saules avec la FCPE invitent les enfants, leurs parents et les habitants à chanter la Marseillaise à 10 h 00 sur le pas de leur porte.

Ce matin, une gerbe de fleurs est déposée devant le monument aux morts du cimetière de Collégien par trois élus du conseil municipal. Dans le contexte de confinement, cette cérémonie ne sera pas ouverte au public.

Chaque année, ce sont les classes d’élèves de l’école des Saules et leurs professeurs qui viennent chanter des mélodies aux résonances historiques, de résistance, La Marseillaise sous la direction de Corinne Libermann ou lire des poèmes. Nous penserons fort à eux !

Ressources pédagogiques en ligne pour commémorer autrement le 8 mai 1945 :

https://www.defense.gouv.fr/actualites/articles/commemorons-autrement-le-8-mai-1945https://www.cheminsdememoire.gouv.fr/fr/commemorez-autrement-le-8-mai-1945

https://www.vie-publique.fr/questions-reponses/274242-que-commemore-t-le-8-mai-cinq-questions-sur-le-8-mai-1945

 

Nous vous invitons à lire le poème Liberté de Paul Éluard, écrit en 1942, in Poésie et vérité

https://www.poetica.fr/poeme-279/liberte-paul-eluard/

Extrait

Sur la santé revenue
Sur le risque disparu
Sur l’espoir sans souvenir
J’écris ton nom

Et par le pouvoir d’un mot
Je recommence ma vie
Je suis né pour te connaître
Pour te nommer

Liberté.